Social Calling - Émilie Vidaud


Et si les nouvelles technologies pouvaient réparer le monde ? Pendant dix-huit mois, la journaliste Émilie Vidaud a enquêté sur un nouveau phénomène : le réveil social des entrepreneurs. Ils ont un pouvoir : les technologies. Leur ambition ? Résoudre à grande échelle et rapidement des problèmes sociétaux, tout en créant des entreprises rentables. Ces entrepreneurs, pionniers de la socialTech, sont motivés par la volonté d’être utiles. Leurs start-up inventent des solutions pour l’emploi, la santé, l’éducation ou le gaspillage alimentaire. Mais quel est le dénominateur commun à cette génération en quête de sens plus que de profits ?

C’est le «Social Calling», le «déclic pour agir».

Pour explorer ses ressorts, l’un des plus grands patrons de la Tech française a découvert les trajectoires extraordinaires de dix entrepreneurs sociaux guidés par le social calling. Pendant un an, le fondateur de l’empire vente-privee, Jacques-Antoine Granjon, a échangé sans langue de bois avec Raodath, Pascal, Gaele, Julie, Maxime, Jean-Charles, Élise, Raphaëlle, Béatrice et Ludovic, qui ont déjà sauté le pas, et dont les parcours doivent servir d’exemples. Inspiré par leur énergie et leur volonté de changer le monde, Jacques-Antoine Granjon révélera-t-il son social calling ?


"Cette main invisible dont on vous parle, elle n'existe pas. [...] 
Il n'y a que vos mains, mes mains, nos mains à tous, pour changer les choses et les rendre meilleures."

BlaBlaBooks #19 - Ma routine de lecture.


On a chacun ses habitudes de lecture, tout comme on a plus ou moins de temps à accorder. J'avais envie de vous faire un article un peu différent pour vous montrer comment se compose ma routine lecture la majeure partie du temps. 

Après la chute - Dennis Lehane




Journaliste à l’avenir prometteur, Rachel Childs grimpe les échelons à toute vitesse jusqu’au moment où la rédaction de sa chaîne de TV l’envoie à Haïti couvrir le séisme de 2010. L’horreur dont elle est témoin lui cause un tel choc qu’elle s’effondre en direct devant les téléspectateurs. C’est le début de la fin. Elle perdra son emploi et restera sujette à des attaques de panique. Cette fragilité psychologique s’explique par le fait que la mère de Rachel, une manipulatrice perverse, lui a toujours caché l’identité de son père. 
C’est en se lançant dans une quête pour le retrouver qu’elle croisera la route du détective privé Brian Delacroix, dont elle tombera amoureuse. Leur mariage durera trois ans, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’il mène une double vie. De la quête du père au mariage avec un homme parfait — trop parfait pour être honnête —, Rachel va aller de révélation en révélation et tout ce qu’elle croyait savoir sur elle-même et sur son entourage va être remis en cause.
"On vit dans un monde de souvenirs jetables. 
Rien n'est fait pour durer, même pas la honte."